• JOUR 1 : Principes & Fonctionnement

    • Pourquoi CBTC ?

      • Risques à éviter
      • Signalisation classique : Principes - Gestion des itinéraires - Espacement - Détection des trains – Signaux
      • Problématiques récurrentes : Espacement - Coût de maintenance - Souplesse d’exploitation
    • Fonctionnement général d’un CBTC : Principes - Architecture & Données de configuration - Cantonnement virtuel fixe & mobile
    • Environnement opérationnel : Signalisation - Matériel roulant - Exploitants - Logique « traction » - Dispositifs protection « quai-voie »
    • Niveaux d’automatismes (GoA 1, 2, 3 & 4) & Procédures de modes dégradés
    • Fonctionnalités communes à tous les CBTC

      • Fonction de suivi
      • Calcul des MAL (Movement Authority Limit)
      • Localisation & Contrôle d‘énergie
      • Ouverture des portes
      • Assistance à la signalisation


  • JOUR 2 : Enjeux sécuritaires liés au CBTC

    • Risques potentiels
    • Niveaux d’intégrité de la sécurité (SIL)
    • SIL 4 et ses implications : Normes & Process de développement
    • Gestion de la complexité SIL4

      • Asynchronisme
      • Perte de communication
      • Transmission de données: vitales, non vitales
      • Exemples de problèmes concrets typiques
    • Exemples de systèmes CBTC : Lignes déjà équipées & fournisseurs (Alstom, Siemens…)
    • Stratégies de l’exploitant : Interopérabilité/ Interchangeabilité ou CBTC « clés en main » -Exemples RATP & New York
    • Difficultés récurrentes : Interfaçage avec signalisation existante - Migration vers CBTC
    • Synthèse : Avantages, Risques & SIL 4